The page you're viewing is for French (EMEA) region.

Investors

The page you're viewing is for French (EMEA) region.

Edge - le chaînon manquant de votre stratégie IT hybride

Robert Linsdell •

Dans mon dernier article, j’ai présenté ce qu’est la 'périphérie' du réseau, ou 'edge', et les avantages qu’elle peut apporter à votre entreprise. Dans ce deuxième article d’une série qui en comptera cinq, je vais cette fois l’aborder dans le contexte des stratégies IT hybrides.

L’informatique hybride est la stratégie la plus en vogue actuellement, et elle fait l’objet d’intenses discussions dans le monde entier. En effet, Gartner prédit que 90 % des entreprises auront adopté une stratégie informatique hybride d’ici 2020.

Mais si l’on se penche sur le débat, il s’avère que cette stratégie se limite bien souvent au cloud public et à l’infrastructure privée. C’est logique : l’avènement du cloud public a permis aux entreprises de mettre en place des services plus rapidement que jamais et les a délestées des aspects les plus pénibles de la gestion de datacenter.

Le passage à un modèle informatique hybride implique de parvenir à un équilibre parfait entre informatique traditionnelle locale, cloud privé et cloud public. Le choix de la bonne stratégie de déploiement dans une architecture de services multi-niveaux dépend des objectifs de l’entreprise et de ses normes de gouvernance. Les applications ou systèmes critiques hérités recelant des informations sensibles peuvent avoir tout intérêt à être déployés sur site, dans le datacenter principal, tandis que le cloud public peut être le modèle à privilégier pour accélérer la mise sur le marché des nouveaux produits et services; grâce à ses puissants atouts que sont l’agilité, la rapidité d'approvisionnement et l’évolutivité. En intégrant le meilleur de l’informatique traditionnelle et du cloud au sein d’une même architecture unifiée, l’informatique devient un véritable moteur capable d'optimiser les résultats d'entreprise.

Bien que les environnements informatiques hybrides exploitent la pointe de la technologie pour améliorer le fonctionnement des entreprises, je pense qu’il manque un élément important dans ces débats et dans la configuration hybride de nombreuses entreprises : la périphérie.

Nous avons déjà vu de quoi il s’agit et quels sont les avantages d’une infrastructure de périphérie telle que les datacenters modulaires. Cette fois, allons plus loin et étudions des exemples de bienfaits qu’elle peut apporter afin d’avoir une image plus fidèle de son rôle – ou de celui qu’elle devrait avoir – dans le cadre de l’adoption de l’informatique hybride.

Tandis que l’edge computing se développe au sein d’une culture orientée applications et marquée par la prolifération des appareils connectés à Internet, les clients ont de nouveaux besoins. Observez l’illustration ci-dessous

C’est la configuration idéale d’une entreprise ayant mis en place une stratégie véritablement hybride qui intègre la périphérie du réseau. Il s’agit d’un mariage heureux de tous les composants : cloud privé, cloud public, reprise d'activité après sinistre, salles serveurs, datacenter central. Sur la droite, vous pouvez également observer un aspect essentiel : les sites distants utilisant l’infrastructure de périphérie, à qui l’on doit l’aspect le plus important de tout ce système, à savoir l’expérience utilisateur.

À l’heure où les entreprises intensifient leur activité à la périphérie du réseau, en intégrant une stratégie IoT et en recourant à des applications sensibles à la latence telle que l’infrastructure de périphérie, qui englobe les sites distants, gagne chaque jour en importance. L’IoT et les contenus multimédias d’une grande richesse et sensibles à la latence, comme dans le cadre de la diffusion vidéo, ont contribué à une nouvelle émergence du réseau distribué. Devant ces deux moteurs clés de l’informatique de périphérie ('edge computing'), il ne semble pas logique de traiter son déploiement de manière isolée et anecdotique, bien que cela soit la pratique en cours dans certaines organisations. Au contraire, les responsables d’infrastructure devraient tous considérer l'informatique de périphérie comme un aspect important de leur stratégie informatique globale.

D’après l’expérience que nous avons acquise auprès de nos clients, les principaux besoins inhérents à la périphérie sont les suivants :

  • Surveillance centralisée et à distance
  • Solutions standardisées et préintégrées
  • Architecture cohérente
  • Continuité et résilience
  • Conformité

Il est délicat d’appliquer des modèles traditionnels de conception à la périphérie car ils sont en contradiction avec ces besoins et car les coûts d’investissement et d’exploitation que cela engagerait pourraient annuler l’intérêt d’un déploiement dans chaque succursale distante.

Le micro-datacenter de périphérie détient toutes les qualités requises. Plus simple, moins cher et prêt à déployer rapidement, cet équipement peut être installé sur chaque site distant. Il est ainsi possible de réduire aussi bien les frais que les complications. Une telle installation complète en outre stratégiquement les efforts d’optimisation budgétaire de l’entreprise grâce aux économies d’énergie et de refroidissement ainsi qu’aux gains de place.

En mettant ainsi votre entreprise à l’épreuve de l’avenir, vous retirez des avantages à long terme de cette approche. Pensez au processus de déploiement des infrastructures traditionnelles de datacenter : il implique plusieurs fournisseurs pour lesquels il s’agit d’évaluer s’ils offrent les capacités de stockage, de réseau et de calcul dont vous aurez besoin sur une période donnée, généralement d’au moins quelques années. Vous devez donc mobiliser des investissements immédiats considérables en vous appuyant sur des prédictions, et réserver toute une partie des locaux de votre entreprise à l’hébergement de la solution.

Un datacenter modulaire ou micro-datacenter offre un format compact et s’adapte aux besoins d’aujourd’hui, et non aux prédictions de demain. S’il vous faut augmenter vos capacités, vous pouvez ajouter un dispositif identique ou opter pour une évolution vers un modèle de plus grande capacité. Si vous faites partie des 90 % d’entreprises qui souhaitent adopter une stratégie informatique hybride, n’oubliez pas de réfléchir hors des sentiers battus en envisageant des modules plus petits pour vos succursales distantes.

Dans mon prochain article, j’expliquerai comment l’infrastructure de périphérie peut permettre de concrétiser un idéal très recherché : tout administrer via un seul écran.

INVESTORS
Présentation
IMPartner Link Test

Langue & Localisation