The page you're viewing is for French (EMEA) region.

Investors

The page you're viewing is for French (EMEA) region.

Tendances des datacenters en 2018 : La haute densité a le vent en poupe


Les densités énergétiques croissantes des racks constituent l’une des cinq tendances mises en évidence par Vertiv pour 2018, mais les datacenters haute densité ne sont en aucun cas un sujet nouveau. En fait, il y a quelques années, nous avions déjà présenté les prévisions d’experts annonçant une densité de 52 kilowatts (kW) par rack d’ici 2025. Savoir si le secteur atteindra de tels extrêmes au cours des sept prochaines années est sujet à débat, mais il est indéniable que la densité des datacenters ne cessera d’augmenter.

La norme dans l’écosystème actuel des datacenters atteignant désormais 10 kW par rack, voire 15 et 25 kW dans certaines installations hyperscale, nous commençons à proposer une gamme haute densité allant de 8 à 15 kW, selon la définition de l’AFCOM. Effectivement, le secteur des télécommunications fait largement part à Vertiv de ses besoins en termes de refroidissement pour des racks OCP avoisinant les 20 kW. Avec l’accroissement des exigences informatiques, l’espace de datacenter demeure une denrée rare et les systèmes informatiques hyperconvergés se généralisent, une tendance qui ne faiblira pas en 2018, ni après.

Une mise à l’échelle sans contrainte d’espace

Avant l’introduction des solutions haute densité, une évolution de l’alimentation afin de traiter le volume de données croissant devait nécessairement s’accompagner d’un espace plus important. Aujourd’hui, les racks haute densité permettent d’optimiser l’espace existant sans avoir besoin d’agrandir ou de réorganiser complètement l’infrastructure. Les datacenters et les entreprises ont ainsi la possibilité de se restructurer, d’attribuer l’espace libéré à d’autres équipements, ou d’agrandir l’espace pour se développer et s’étendre à l’avenir si nécessaire.

Il s’agit d’une bonne nouvelle pour les datacenters d’entreprise dont les ressources informatiques internes doivent être consolidées et reconfigurées, ainsi que pour les fournisseurs de colocation, car chaque mètre carré d’espace de datacenter présente désormais un potentiel de revenus supérieurs.

Ne perdez pas votre calme

Cependant, un grand pouvoir implique de grandes responsabilités. Il ne suffit pas de remplacer des racks obsolètes par de nouveaux racks haute densité améliorés. Si la quantité d’énergie qui circule dans un espace défini augmente, la chaleur générée augmente également.

Pour lutter contre ce phénomène et éviter un mauvais fonctionnement de l’équipement, il est nécessaire d’adapter le refroidissement. Ces changements peuvent inclure des allées chaudes et froides traditionnelles ou des solutions émergentes qui utilisent le refroidissement par liquide, comme les échangeurs thermiques de porte arrière qui permettent de réduire la consommation électrique du système de refroidissement aussi bien au niveau des racks ou des puces qu’à l’intérieur du datacenter. Bien que quelques ajustements initiaux puissent être nécessaires, les architectures de refroidissement adaptables sont en mesure de fournir à long terme la flexibilité indispensable pour se développer en suivant l’évolution des densités.

Les dispositifs intelligents, les villes intelligentes, le cloud ou l’Internet des objets ne sont pas près de disparaître de votre environnement, et vont même prendre de plus en plus d’importance. L’alimentation haute densité n’est que l’un des moyens grâce auxquels les datacenters peuvent garder le rythme.

INVESTORS
Présentation
IMPartner Link Test

Langue & Localisation