The page you're viewing is for French (EMEA) region.

Investors

The page you're viewing is for French (EMEA) region.

Quelles sont les trois grandes certitudes de l’existence ? La mort, les impôts et les pannes de refroidissement de votre datacenter durant les journées les plus chaudes de l’année

Simon Brady •

C’est la loi de Murphy. Tout se passait bien durant l’hiver, mais une fois que les chemises à manches courtes et les robes d’été ont été sorties de l’armoire, le système de refroidissement a commencé à montrer des signes de faiblesse. Soyons clairs. Cela ne devrait pas arriver.

Les systèmes de refroidissement, tout particulièrement ceux des datacenters, sont, ou du moins devraient être conçus pour gérer les températures d’été. Chez Vertiv, nous avons déployé de tels systèmes dans les déserts du Moyen-Orient et d’Afrique. Les températures extrêmes, qu’elles soient faibles ou élevées, ne sont pas un problème pour les systèmes de refroidissement mécaniques. Ces températures élevées ne deviennent un problème que lorsque les systèmes de refroidissement ne sont pas utilisés correctement, ou pire, lorsqu’ils sont mal entretenus.

Mon rôle chez Vertiv, et auprès de The Green Grid, est d’aider les clients à réduire leur consommation d’énergie. Rien de sorcier. Consultez mon article qui explique comment l’utilisation d’adhésif renforcé peut améliorer l’efficacité d’un datacenter : vous le trouverez ici. Partez des bonnes bases et vous pourrez réaliser des économies importantes tout en améliorant la stabilité de votre site. Pour commencer, le plus gros problème pour moi est le mauvais état de l’infrastructure critique de base. Malheureusement, la principale cause en est souvent un manque de maintenance de qualité pendant une période prolongée.

La réduction des coûts figure au programme de toutes les entreprises mais bien souvent, ce qui semble être une économie à court terme se traduit par des coûts considérables à long terme.

Chez Vertiv, nous sommes souvent sollicités pour aider des clients dont les systèmes de refroidissement vieillissants sont sur le point de tomber en panne ou le sont déjà. Ce sont souvent des systèmes qui ont mal été entretenus, voire pas du tout. La mauvaise qualité de la maintenance est une excellente illustration du principe qui veut qu’on récolte ce qu’on a semé. Les images ci-dessous le montrent parfaitement.

Ce client a engagé une société sous contrat pour entretenir l’infrastructure de son datacenter. Ce contrat comprenait le remplacement régulier des filtres de ventilateur. Comme vous pouvez le voir, ces filtres étaient remplacés pour respecter l’accord sur les prestations de service, mais clairement pas par le bon type de filtre, ni même par la bonne quantité. Donc oui, de l’argent a été économisé, mais à quel prix ? Un prix considérable d’après la suite des événements.

Du fait de l’accumulation de poussière et débris, l’efficacité et l’efficience des unités ci-dessus ont baissé considérablement. Ces unités n’ont alors pas pu refroidir la charge informatique lorsque le système a été poussé au maximum de ses capacités par une journée chaude. La société Vertiv a donc été sollicitée parce que les unités de refroidissement ne « fonctionnaient » plus et que le datacenter approchait de la surcharge thermique. Ce risque était énorme pour l’entreprise, car il pouvait entraîner une perte partielle ou totale de la charge informatique. Une fois que nous avons identifié le problème, le client a dû mettre ses unités hors service et recourir à un système temporaire de refroidissement. Certaines unités étaient irréparables car leurs batteries étaient endommagées, ce qui a entraîné un coût considérable en équipement de remplacement. Cette simple décision d’essayer d’économiser quelques centaines d’euros par unité tous les 3 mois a généré des coûts s’élevant à plus de 100 000 €, sans compter le risque pour l’entreprise. Cette décision de réduction des coûts a également réduit l’efficacité du système de refroidissement. Au fil du temps, les compresseurs et ventilateurs ont dû fonctionner bien plus intensément qu’ils ne l’auraient dû pour alimenter l’équipement informatique en air froid.

Cet événement n’a malheureusement rien d’exceptionnel pour Vertiv. Ne laissez pas l’été devenir la période la plus coûteuse de l’année à cause de l’augmentation des températures.

Que faire pour éviter les appels d’urgence et les coûts de réparation élevés ?

  1. Familiarisez-vous avec vos systèmes et sachez comment les entretenir.
  2. Ne pensez pas qu’une entreprise de gestion d'installations dispose forcément de compétences expertes. Vérifiez toujours les systèmes critiques, même s’ils sont entretenus.
  3. Prenez le temps d’examiner vos systèmes pour vous assurer que la qualité de leur maintenance est celle que vous attendez.
  4. Prenez contact avec les fabricants de l’équipement ou des services spécialisés en datacenters.

Nous disposons du personnel, des compétences et de l’expertise nécessaires pour que les performances et l’efficacité de votre équipement restent optimales. Mieux vaut prévenir que guérir. Contactez notre équipe Services pour plus d’informations sur nos services de maintenance.

INVESTORS
Présentation
IMPartner Link Test

Langue & Localisation