The page you're viewing is for French (EMEA) region.

Investors

The page you're viewing is for French (EMEA) region.

Priorité aux applications : simplicité pour les clients, complexité pour l’informatique

Simon Blake •

En cas d’urgence, brisez la vitre

Les appareils mobiles sont devenus les écrans les plus importants pour le grand public, au point que des pompiers s’inquiètent de nos addictions numériques et implorent la population de ne pas laisser ses téléphones chargés sous l’oreiller, car cela peut déclencher des incendies.

Et même sans parler de nos routines nocturnes, il est clair que la demande en appareils et en applications mobiles ne cesse de croître de façon exponentielle. Une étude App Annie montre que le temps passé sur les applications avait augmenté de plus de 60 % l’année précédente, un chiffre qui devrait encore s’accroître puisque la base installée d’appareils mobiles a dépassé les 3 milliards à la fin de 2016.

Les clients sont demandeurs d’applications leur permettant d’interagir avec les entreprises.

Pour les entreprises, le choix est simple : suivre le rythme des consommateurs orientés mobiles et applications, ou prendre le risque d’être dépassées par la concurrence qui captera leurs clients et leurs revenus. Les entreprises, quelle que soit leur taille, prennent conscience que la mise en œuvre d’une stratégie "Applications" efficace n’est plus négociable. Admettre cet état de fait est une chose, créer un environnement priorisant l’innovation en matière de mobilité et d’application en est une autre.

Choc des cultures

Deux acteurs clés du processus de développement d’applications s’affrontent dans un combat historique livré au cœur de ce défi. Dans le coin rouge, nous avons les développeurs, chargés de donner vie aux ambitions mobiles en codant rapidement de nouvelles applications. Et dans le coin bleu, nous avons les responsables Infrastructure et Opérations (I&O), qui ont pour mission de veiller à ce que le déploiement des applications ne nuise pas à la stabilité et à la disponibilité des systèmes. Lorsque le développement des applications et de leurs itérations est rapide, les responsables I&O ont d’autant moins de temps pour gérer le processus de déploiement. Les I&O se plaignent des risques d’instabilité, mais de leur côté, les développeurs sont frustrés lorsque le lancement de leurs applications sensibles est retardé.

C’est pour résoudre ces tensions que l’approche DevOps a émergé. Elle permet une collaboration plus efficace entre les développeurs et les responsables Infrastructure et opérations. Fondamentalement, l’approche DevOps cherche à rassembler les deux équipes au sein d’un processus collaboratif visant à concrétiser une innovation rapide dans les domaines de la mobilité et des applications.

Si ce concept représente un grand pas en avant, la réalité de son adoption est tout sauf simple. Elle nécessite un changement de culture radical, de nouveaux processus et, souvent, de nouvelles technologies. Mais ce n’est pas parce que c’est difficile qu’il faut l’ignorer. Les DevOps sont indispensables pour permettre aux entreprises de répondre aux demandes de mobilité et d’applications des clients nés avec le numérique. D’ailleurs, une étude de Gartner montre que 31 % des entreprises utilisent déjà l’approche DevOps sous une forme ou une autre, et cette tendance est vouée à s’intensifier.

Adoption d’un modèle DevOps

Si, comme de nombreuses entreprises, vous prévoyez d’adopter l’approche DevOps, vous avez tout intérêt à lire notre nouvel e-Book, « Priorité à aux applications : simplicité pour les clients, complexité pour l’informatique. » Il explore la tendance DevOps en détails et rapporte les témoignages d’entreprises telles que Facebook et Uber sur la transition. Vous avez un avis sur la question ? N’hésitez pas à nous en faire part.

Vous voulez en savoir plus ? Téléchargez l'ebook ci-dessous !

INVESTORS
Présentation
IMPartner Link Test

Langue & Localisation